Les caftans et l’inspiration orientale
Diala Aschkar, Directrice artistique d’Orient Palms, Paris

Les caftans et l’inspiration orientale

Des caftans réinterprétés ont envahi les défilés, faisant ressortir une élégance venue de la Méditerranée et de l’Orient. Certains créateurs se sont inspirés du désert, d’autres des contes des Mille et une nuits. Et d’autres encore tentent de relancer le style Capri des années 50, lequel s’inspirait déjà largement des « autres rives » de la Méditerranée.

Étant moi-même d’origine levantine, je me sens proche de cette tendance, et je vois souvent mes amis et des membres de ma famille portant un caftan, une abaya ou un turban, associés à des vêtements plus contemporains. La raison de cette habitude ne tient pas uniquement à la fierté de notre héritage culturel, mais aussi à une esthétique dont la fluidité de la silhouette donne une noblesse toute particulière.

Cette saison, les amples proportions expriment la vie facile de l’été et, en même temps, une certaine idée de la volupté. On pourra accentuer les looks en ajoutant des éléments tels que des abayas, des turbans, des babouches, des motifs artisanaux ou des arabesques…

Le charme discret de la Maison Rabih Kayrouz offre une touche très moderne avec le caftan déconstruit et ses rayures, ci-dessous, ou une simplicité nonchalante avec le modèle uni gris.

Les formes quasi monastiques du caftan de Trussardi nous emportent dans un voyage dans le désert, avec ses tonalités neutres, ses ourlets défaits et son air de longue chemise.

Le caftan beige ci-dessous est particulièrent intéressant avec son allure flottante accentuée par d’amples manches drapées.

Cette tenue d’Antonio Berardi réinvente un style oriental : cette longue forme très libre, avec des pièces et des broderies métalliques sous une abaya à manches courtes, a un aspect très contemporain souligné par le choix de ce jaune luminescent.

©PixelFormula

La robe jaune profond à la silhouette empire de Tory Burch a illuminé la piste du défilé…

©PixelFormula

Les caftans rayés bleu et blanc ci-dessous de Tory Burch présentent juste assez d’embellissements – des franges ou des guipures – pour sembler à la fois simples et séduisantes. La collection de Tory Burch paraît inspirée en même temps par le folklore mexicain et le Levant.

Chez Alberta Ferretti, cette robe ample aux arabesques tricotées semble avoir été conçue pour être portée soit par une reine soit par une bédouine.

Chez Dolce & Gabbana, évidemment, tout est inspiré par la Méditerranée. Les couleurs sont vives, et le glamour rafraîchissant. Un caftan gracieux laissant une épaule dénudée évoque la Dolce vita de Sophia Loren, tandis qu’un caftan rayé à la manière d’une chemise, assorti d’un turban et de babouches, se réapproprie le look oriental d’une manière tout à fait charmante.

Avec Naeem Khan, les créations luxueuses ont un air royal. Les tissus richement brodés, les motifs et le style opulents, pourraient convenir à des princesses.

La collection de Reem Acra évoque les contes des Mille et une nuits. La créatrice libanaise installée à New York puise sa créativité dans ses origines et met en valeur son héritage folklorique dans une collection qui utilise toute la panoplie des tenues et des accessoires orientaux.

©PixelFormula

Ses caftans vaporeux révèlent plus qu’ils ne cachent, grâce à quelques broderies stratégiquement placées.

J’aime comment Fisico a utilisé le style marocain pour le mettre au service d’une fashionista sexy et moderne. Les looks sont félins, avec des tissus fluides et des couleurs terreuses.

Les robes de Fisico ci-dessous sont parfaites pour un cocktail, simples et brillantes avec des décolletés plongeants.